2021 Année S

2021

Gouverné par la lettre S, 2021 sera assurément placée sous le signe d’émotions fortes : peurs, colères, tristesse, joie … Elle annonce aussi – ENFIN !!! - un éveil collectif.

Par son graphisme, notre consonne dessine un tortillement qui évoque un mouvement vers des directions opposées. Elle donne à penser que l’humanité sera tentée d’explorer des voies différentes avant d’atteindre un nouvel équilibre. Nous devrons cependant trouver celui-ci dans un monde plus instable que jamais. S évoque à la fois un mouvement vers le haut (processus d’évolution vers l’Esprit / ouverture à de nouvelles idées) et une courbure vers le bas (nécessité de se dégager de la matière en se libérant du passé, des croyances et des systèmes de références).

Il reproduit la forme du serpent dont il épouse entièrement la richesse et la dualité du symbolisme.

Le serpent désigne un couple d’opposés qui réunit les valeurs du jour et de la nuit, du masculin et du féminin. Dans presque toutes les cultures, il est associé à la mort, aux enfers et au monde souterrain, en même temps qu’il incarne la fécondité, le principe de vie et la capacité de rajeunir par sa mue. Sa puissance est unanimement soulignée. Dangereux et insaisissable, le serpent représente les secrets et l’inconscient menaçant d’engloutir la lumière. Manifestant la ruse, la tentation et le désir dans la Tradition chrétienne, il personnifie Satan. Sur le plan collectif, il désigne les mensonges et les intérêts d’une élite mal intentionnée autant que  les forces de réaction. Inversement, le serpent incarne aussi la puissance protectrice dans l’Ancien Testament, notamment lors de l’épisode où Moïse élève le serpent d’airain dans le désert. Associé à la guérison et à la résurrection (serpent d’ESculape accompagnant Asclépios, dieu grec de la médecine), 2021 résonnera donc avec la purification, le désir de liberté et l’aspiration à changer de système.

La lettre pose toutefois plus de questions qu’elle n’y répond (« S = Est-ce ? »), aussi cette nouvelle année risque-t-elle d’être placée sous le signe du questionnement et de la confusion.

Encore perpétuée de nos jours dans certaines régions d’Europe, la thérapeutique du serpent rappelle les fêtes de Dionysos : 2021 marquera donc la revanche de la nature sur la raison (risque de catastrophes naturelles (?) et le retour à l’harmonie par l’usage de l’excès (agitation sociale, révolutions...)

Selon d’autres points de vue, dans le tantrisme notamment, le serpent désigne la kundalini, la montée de la libido et la manifestation renouvelée de la vie. C’est une lettre de passage qui véhicule beaucoup d’énergie. A l’image des solstices, qui indiquent la transition entre deux saisons, elle marque l’accès à une étape supérieure et permet la liaison entre deux mondes, deux systèmes économiques, deux régimes politiques … Plus que jamais 2021 résonne avec notre aptitude à nous mettre en mouvement, à retourner des situations et à préparer l’avenir avec sagesse … ou déraison.

S est enfin LA LETTRE de la circulation énergétique et des ondes électromagnétiques … comme par hasard le déploiement de la 5 G s’accélèrera cette année … pour le meilleur ( ?) ou le pire (!)

Pour résumer, 2021 nous demandera d’explorer nos tendances contraires, d’apprendre à maîtriser notre énergie de vie (importance des désirs et de notre sexualité) et surtout de développer notre sens de l’humour et notre capacité d’adaptation.

Bonne année à tous